Arrêt de la Cour d'Appel de PARIS du 18 octobre 2017

Publié le : 15/02/2018 15 février févr. 2018

  • Les appelantes ne pouvaient pas se prévaloir d’un manquement à l’exercice de l’usufruit par le conjoint survivant, légataire de l’usufruit universel de la succession, dans la mesure ou elles n’ont  pas voulu lui délivrer son legs, la Cour d’Appel a confirmé le jugement les ayant déboutées de leur demande de déchéance du droit d’usufruit.
 
  • Le jugement a, en revanche, été infirmé en ce qu’il a considéré que le vote du conjoint survivant à l’assemblée générale de dissolution de la société appartenant au défunt valait délivrance de son usufruit par les nus propriétaires, et ce, alors même que ces derniers n’avaient pas eu connaissance de cette assemblée générale et n’y avaient pas participé.
 
  • Le jugement attaqué a également été annulé en ce qu’il avait condamné les héritiers réservataires à verser des dommages et intérêts au titre du refus partiel de la délivrance de legs, la Cour ayant considéré que les réticences de ces derniers étaient fondées eu égard notamment au risque de dépassement de la quotité disponible.
 
  • En outre, la Cour d’Appel a confirmé la décision de première instance en ce qu’elle avait considéré que le nombre de virement bancaire intervenus entre 2007 et 2008 au bénéfice du conjoint survivant pour un montant total de 71 700 euros qui représente une somme non négligeable par rapport au patrimoine du défunt était constitutif d’un don manuel. L’arrêt précise que les seules informations des témoins étaient insuffisantes pour établir le fait que les virements venaient compenser l’occupation gratuite de l’immeuble dont le conjoint survivant été propriétaire et les frais communs, en l’absence de toute autre élément de nature à corroborer cette situation de fait.
 
  • Enfin, l’arrêt a considéré que les dispositions de l’article 917 du Code Civil permettant le cantonnement du legs à la pleine propriété de la quotité disponible n’étaient pas applicables lorsque les libéralités portaient à la fois sur les biens en toute propriété et sur un usufruit.

Historique

Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.